Gamme Actuelle
Communiqués
Dossiers de presse

1917 - 2017 : 100 ans d'automobiles Mitsubishi - Création de Mitsubishi Motors
Vendredi, 30 Juin 2017

Si la première voiture Mitsubishi (Modèle A) est lancée en 1917, ce n’est qu’en 1970 – année du centenaire du groupe Mitsubishi – que Mitsubishi Motors Corporation (MMC) voit le jour et accède au statut de société indépendante.
Bénéficiant de la période de boom économique que connaît le Japon dans les années 1950 et 1960, la division automobile de Mitsubishi Heavy Industries (MHI) développe ses activités automobiles avec le lancement en 1960 de la 500 : une petite voiture technologiquement évoluée aussi à l’aise en ville que sur piste. 

La voie vers la croissance
Activité clé de MHI, la division automobile présente pourtant des évolutions contrastées : si l’activité camions et bus s'inscrit toujours comme l’un des acteurs majeurs du secteur industriel japonais, l’activité automobile proprement dite, encore émergente, doit encore prouver sa rentabilité.

Désireux de pérenniser son activité automobile au Japon ET de s’ouvrir aux marchés internationaux, le groupe MHI conclut que la meilleure voie vers la croissance passe par une scission, et non pas par la conservation de la division automobile dans son giron.

Ainsi, entre 1967 et 1970*, MHI étudie deux scénarios possibles :
1. Soit séparer l’activité automobile et la rendre indépendante
2. Soit améliorer les résultats de la division automobile par le biais d'une collaboration avec un partenaire extérieur

La voie Chrysler
De son côté, l’entreprise baptisée à l’époque Chrysler Corporation étudie le meilleur moyen de conquérir le marché japonais en pleine émergence.

Le sort veut que, dans le cadre de ses investigations, Chrysler envoie des représentants chez MHI en février 1969 pour évaluer son activité automobile.

Chrysler – qui développe à l’époque un modèle compact répondant aux nouveaux besoins du marché nord-américain – porte alors une attention toute particulière à la « Colt Galant » dont le développement chez MHI arrive presque à son terme...

… Un modèle que Mitsubishi Heavy Industries met au point non seulement pour le marché japonais mais aussi pour l’international, grâce au savoir-faire acquis lors du développement de la série Colt. (Colt 1000, 1100 et 1500).



Une croissance rapide
Dès lors, les deux partenaires ne perdent pas de temps pour une mettre en place une solution gagnant-gagnant :

- Trois mois plus tard, en mai 1969, MHI et Chrysler signent à Detroit un protocole d’accord en vue de mettre en place une coentreprise au Japon.
- En février 1970, ils parviennent à un accord concernant la coentreprise qui sera baptisée ‘Mitsubishi Motors Corporation’ (MMC).
- En avril 1970, MMC voit le jour avec le statut de filiale à 100 % de MHI.
- En juin 1970, MMC débute ses activités en reprenant celles de la division automobile de MHI. Dans le cadre de cette scission, l’usine de Kyoto (certaines installations), l’usine automobile de Nagoya, l’usine automobile de Kawasaki (rebaptisée « Tokyo Motor Vehicle Works » le même mois) et l’usine automobile de Mizushima sont transférées de MHI à MMC.


Expansion mondiale
Si Chrysler bénéficie dans le cadre de cet accord d'un accès à la technologie des véhicules compacts de Mitsubishi et d’une solide implantation au Japon, la nouvelle entreprise Mitsubishi Motors Corporation renforce quant à elle ses entrées sur les marchés internationaux.

- En octobre 1970, MMC signe « l’accord de distribution États-Unis » avec Chrysler Corporation pour le marché américain.
- En décembre de la même année, un accord similaire est signé avec Chrysler Canada.
- Parallèlement à ces deux signatures, la Colt Galant est commercialisée aux États-Unis et au Canada, les mêmes mois (AM71), avec le statut d'importation captive et y est rebaptisée « Dodge Colt ».
- En mai 1971, Mitsubishi Motors Corporation et Chrysler International S.A. concluent un nouvel accord comprenant la distribution des véhicules Mitsubishi par le réseau international des concessionnaires Chrysler, sauf au Japon, aux États-Unis et au Canada.
- Dans le cas particulier de l’Europe**, en 1974, MMC et Chrysler International signent un accord autorisant MMC à développer ses propres activités de ventes et de marketing en Europe – un accord qui durera jusqu’en août 1982.


Si la Colt Galant a initié le fort développement des exportations de Mitsubishi Motors en 1970 en Amérique du Nord, c’est sa petite sœur, la Lancer première génération, qui a permis à MMC de bénéficier d'une dimension véritablement internationale – une petite machine aussi robuste que séduisante qui s’est forgée une solide réputation – entre autres – sur les pistes impitoyables du Rallye Safari au Kenya ou du Rallye Croix du Sud en Australie entre les mains expertes de pilotes tels que Andrew Cowan et Joginder Singh...

---
* Chiffres de ventes Mitsubishi 1970 :

- Marché national : Voitures : 209 456 Camions : 192 917 Bus : 4 966 Total : 407 339 (112 % en année glissante)
- Exportations : Voitures : 21 780 Camions : 9 534 Bus : 274 Total : 31 588 (220 % en année glissante)

** La distribution des produits MMC sous l’enseigne Mitsubishi dans son propre réseau de distribution sur d’autres marchés internationaux (Australie, États-Unis, …) a suivi une voie et un calendrier différents.
---
Cliquez ici pour remonter en haut de page